Contribution de « Eau Publique Orge-Essonne » à l’enquête publique SCOT.

Le réchauffement climatique attesté par les scientifiques, l’expérience des canicules et de la sécheresse vécues cet été 2019 montrent à quel point l’eau est un enjeu à l’échelle mondiale et locale. Partout, la ressource en eau est fragilisée et même menacée: réduction du débit des rivières, réduction de recharge des nappes. Il ne s’agit pas d’une question secondaire mais bien essentielle puisqu’elle concerne l’industrie;l’agriculture, l’alimentation, notre santé..; et tout simplement notre survie.

Dans ce cadre, quelle doit être sa place dans un SCoT? Elle doit «irriguer » les projets de développement. Notons que le DOO affirme en partie cette tendance puisque «améliorer le gestion durable de la ressource en eau» en est l’Orientation 2. Que demandons nous?

Que demandons nous ?

1/ Une concertation nécessaire :

Nous appartenons au bassin Seine Normandie qui a mis en place une consultation pour élaborer son futur Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux(SDAGE) 2022-2027. Les problématiques posées sont nombreuses et à la croisée de plusieurs parcours. Il ne s’agit pas de se substituer aux programmes d’actions que les Agences de l’eau doivent mettre en œuvre sur chaque territoire mais il faudrait rendre systématiques et obligatoires concertations et actions avec elles et d’autres organismes comme les syndicats de l’eau, (exemple: syndicats de l’Orge), pour gérer la ressource en termes de santé, d’accès à l’eau potable, d’état des cours d’eau, des nappes souterraines, de préservation du patrimoine naturel ou de réduction du risque d’inondation… Comment imaginer le développement d’un territoire sans ce travail en commun? Mais le ScoT ne l’évoque pas.

2/ Mettre en place des mesures plus contraignantes en termes d’eaux pluviales et d’imperméabilisation des sols

Le DOO donne des objectifs- orientation 2-: éviter l’imperméabilisation des sols dans les aménagements extérieurs, chemins bitumés …etc, mais l’implantation de bâtiments, dans le cadre de l’activité économique, n’est pas prise en compte, pas plus que la nécessité pour ces bâtiments de posséder des dispositifs de récupération d’eau et d’économie des consommations. C’est le cas des nombreux entrepôts implantés sur notre territoire et du géant Amazon, peu soucieux d’économie d’énergie et de préservation de la ressource en eau. Le développement économique doit inclure ces paramètres et ne pas en faire un vœu pieux.

3/ Prendre en compte l’état des lieux des ressources naturelles sur le territoire (sources, captages et nappes)

afin de les utiliser au mieux et de les protéger plutôt que de dépolluer l’eau de Seine en usine. Actuellement certaines sont utilisées par des entreprises privées qui s’y approvisionnent pour leur activité industrielle. L’évolution du climat réclame la vigilance. Cela doit apparaître en termes de priorités.

4/ Promouvoir une agriculture responsable

qui devra prendre en compte les périodes de sécheresse annoncées et les questions de pollutions. A ce titre le projet Sésame montre que notre territoire sait être une terre d’innovation volontariste.

5/ Installer la maîtrise collective et au service de l’intérêt général de la ressource en eau

Pour cela, le ScoT peut s’inscrire dans une démarche volontariste de reprise progressive de la production de l’eau potable, en permettant la reprise de la gestion directe de l’usine d’Itteville, en favorisant sans tarder une fourniture d’eau par la régie «Eau de Paris». En effet, l’aqueduc des eaux de la Vanne et du Loing, de production très excédentaire, borde notre territoire et l’usine neuve de Viry Chatillon, actuellement «en sommeil»rend le raccordement possible.

Le territoire de Cœur d’Essonne a montré sa volonté de s’approprier l’assainissement et la distribution de l’eau potable -à la demande des usagers et avec leur concours- et pour leur plus grand bien.

« Nous souhaitons que le ScoT montre une continuité dans cet esprit en inscrivant cette ressource non comme un enjeu commercial, mais comme une ressource vitale pour tous les individus, favorisant ainsi l’égalité d’accès selon les principes de notre République. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s