Compte-rendu complet de notre assemblee generale du 7 decembre 2019

Déroulement

9h – 9h15: accueil, règlement des ré-adhésions, enregistrement des candidatures pour le Collectif d’Animation et le bureau,

comptabilisation des participants

Présents: ADEMUB (représentée par Gilles Lecâtre), Catherine Carré, CNL 91 représentée par Francine Mengelle-Touya, Odile De Courcy, Nicole Estève, Pascal Etienne, Pascal Grandjeat, Annie Kergourlay, Gérard Leblanc, Alex Nikichuk, Olivier Ou-Rabah, Jean-Pierre Warnier

Excusés et/ou représentés: Jean-Louis Berland, Christian Bertola, Emmanuel Brun, Marc Desjours, Laure Mery, Christian Piccolo.

9h15: présentation par Nicole Estève, Présidente, du rapport d’activité de l’association (voir en pièce-jointe) intégrant le compte-rendu de notre participation au conseil d’administration de la régie Eau Cœur d’Essonne (également en pièce-jointe).

Olivier Ou-Rabah fait le bilan encourageant du partenariat engagé avec la Médiathèque de la Norville, concrétisé par une conférence d’Agathe Euzen sur l’eau dans sa dimension culturelle et anthropologique, ayant permis de toucher un public «non-militant», avec l’objectif en 2020 d’un débat, (avec une projection), sur les enjeux économiques et politiques de l’accès à l’eau.

Le rapport est l’occasion de partager les dernières informations inquiétantes (fournies par le directeur de la Régie fin Novembre) au sujet du raccordement attendu de notre réseau à l’aqueduc d’Eau de Paris, pour échapper au monopole et à la surfacturation de l’eau produite en Essonne par Suez et Veolia.

En effet, contrairement à l’engagement public de partenariat des agglos concernées par ce raccordement (CDEA et GPS), il s’avère que GPS a négocié et signé en solo un protocole d’achat de la quasi-totalité de l’eau excédentaire de l’aqueduc, au préjudice des besoins de Coeur d’Essonne.

Le débat qui s’ensuit réaborde la question de la «décarbonatation de l’eau», (soit la production d’une eau adoucie promue par les multinationales moyennant une hausse du prix du M3. Celle ci vise à compenser la baisse de leurs profits consécutive à la reprise en gestion publique de la distribution de l’eau sur Cœur d’Essonne et Grand Paris Sud.

Une campagne pour Suez mise en échec en Essonne jusqu’à présent, cf les 2 articles à ce sujet de notre blog en 2017: le 1er http://ateliercitoyen-eauduvaldorge.blogspot.com/2017/04/eau-potable-quand-lessonne-semancipe.html et le 2ème, http://ateliercitoyen-eauduvaldorge.blogspot.com/2017/04/eau-potable-quand-lessonne-semancipe_13.html .

A l’inverse, une opération réussie pour Veolia, grâce à la complicité de certains élus de l’Arpajonnais (parmi lesquels Pascal Fournier membre du CA de la Régie) ayant voté avec le SIARCE, pour cette décarbonatation moyennant hausse tarifaire programmée en 2021.

10h 30 : rapport financier par Catherine Carré, trésorière (voir copie jointe)

Au sujet du montant de la cotisation, l’AG décide que son montant minimal de 5 € devienne indicatif (autorisant de ce fait des adhésions à un montant inférieur); il sera proposé aux adhérents donnant 10€ d’accompagner ce don complémentaire par le parrainage d’un nouvel adhérent pour élargir l’association.

Les rapports d’activité et financier sont approuvés à l’unanimité.

10H45 : Discussion et choix d’initiatives pour mettre en œuvre nos objectifs pour l’année en cours:

Nos priorités:

A la Régie publique Eau Cœur d’Essonne:

-Contestation de la décarbonatation de l’eau dans l’arpajonnais choisie par les élus sans débat ni consultation des usagers.

-Mener solidairement avec Cœur d’Essonne Agglomération et Grand Paris Sud la bataille pour la diversification des sources d’approvisionnement et la baisse du prix de l’eau en Essonne.

-Exiger un débat public et la communication des bilans des régies déjà passées à la télé-relève, avant la mise en place de cette dernière.

-Mise en place d’une médiation pour les usagers en difficultés et évaluation de la réponse donnée à ces mêmes usagers.

-Agir pour la signature d’une charte avec bailleurs et syndics afin de répercuter sur les usagers les avantages apportés par la gestion publique (baisse des prix?).

-Travail sur le règlement de service en vue d’une meilleure appropriation par les usagers.

Plus largement et d’une manière générale :

Enfin, nous avons confirmé les 5 priorités proposées sur notre bulletin d’adhésion 2019-2020 diffusé en septembre lors des forums associatifs de rentrée. Priorités publiées sur le blog de notre association

1)Notre expression en direction des élus sortants et candidats

L’Assemblée générale retient d’abord l’idée de distribuer un bilan écrit aux élus de notre Agglo lors de son dernier conseil communautaire avant les prochaines élections; un bilan des avancées mais aussi des blocages rencontrés au cours du mandat écoulé sur les questions de l’eau potable et plus globalement du cycle de l’eau .

Ensuite, Dans une seconde étape , la diffusion publique sous la même forme d’une interpellation écrite en direction du nouveau conseil communautaire sur nos priorités et nos attentes au cours du mandat 2020-2026.

Par contre, il ne nous est pas apparu possible, pour l’instant, d’engager une campagne d’interpellation publique des listes candidates aux élections des 15 et 22 mars dans les 21 communes de Cœur d’Essonne sur les 32 mesures proposées par le « pacte pour la transition », collectif de 50 associations dont la coordination Eau Île de France dont nous sommes membres, d’une part, et dans le cadre de la campagne nationale

« L’eau est un droit »,

Avec, notamment ,  5 messages  à l’attention des candidats 

2)D’autre part , nous avons convenu d’une lettre ouverte (avec information de la presse) à l’intention des 3 président(e)s d’Eau de Paris , Grand Paris Sud et d’Eau Cœur d’Essonne pour dénoncer l’accord séparé signé entre Eau de Paris et GPS et pour leur demander un rendez-vous en commun pour ré-établir la coopération obligatoire entre les opérateurs publics pour une baisse des tarifs et une diversification de l’approvisionnement aux bénéfice de tous les essonniens .

3) Confirmer, officialiser, faire reconnaître et mieux faire connaître notre rôle d’association d’usagers du service d’eau potable, en mesure de les accompagner et les défendre dans leurs démarches auprès de la régie. Cela implique:

  • une Assemblée Générale extraordinaire permettant d’inscrire dans nos statuts cette mission de représentation et de défense des usagers;
  • une mise en valeur, sur nos différents supports d’informations, de ce rôle et une demande qu’elle soit reconnue par les services de la régie.

4) Obtenir un débat public maintes fois réclamé, préalablement avant toute prise de décision sur un éventuel passage de la relève des compteurs en télé-relève avec des compteurs dits « intelligents ». Ce passage en télé-relève était prévu en 2019 et finalement repoussé en l’absence de consensus sur cette question. Mais l’opposition de certains élus (dont le président de la régie B. Filleul)à un débat public reste forte, au motif de l’incapacité des habitants à se saisir de ces questions et à intervenir raisonnablement en la matière.

5) Il a été aussi évoqué l’idée de mettre en place une veille spécifique aux problèmes susceptibles d’être rencontrés: problème du Tritium et de l’accident de l’usine d’assainissement d’Achères, usine qui dessert toute l’Île de France.

6) Nous avons décidé également d’agir au niveau des lieux de culture, médiathèques, cinémas...

Enfin nous estimons indispensable de relancer une grande campagne d’adhésion.

Renouvellement du bureau:

Présidente: Nicole Estève

Secrétaire : Le secrétariat est assuré provisoirement par un collectif: membres du bureau et volontaires.

Trésorière: Carré Catherine

Participation aux différentes instances:

Pascal Grandjeat ne souhaitant pas renouveler son mandat de secrétaire à cause de la charge de travail, il a été proposé de faire une transition en l’accompagnant avec un petit groupe de travail d’une ou deux personnes volontaires dans l’attente de son remplacement.

Conseil d’administration de la Régie:

Pascal Grandjeat (Titulaire,provisoirement)/ Nicole Estève (suppléante)

CCSPL (Commission Consultative des Services Publics Locaux) (une fois par an)

Nicole Estève/ Pascal Grandjeat

Conseil Local de Développement

Nicole Estève ( présidente invitée)

La séance est levée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s