Archives du mot-clé SEFIF

arvigny, UN PROJET ENVIRONNEMENTAL Exemplaire ? Rendons-nous sur place pour en avoir le coeur net!

Un projet digne d’être consacré aux oscars du greenwashing

A l’issue de la lecture du volumineux dossier d’enquète public du Sedif sur son projet de fabrication d’une eau plus que parfaite à Savigny-le -Temple, force est d’être impressionné par la vigueur des intentions et des garanties environnementales apportées par les promoteurs de ce projet:

  • La synthèse de l’étude détaillée de l’impact de projet nous explique que cet impact est négligeable notamment sur la flore locale au motif qu’aucune espèce protégée n’a été identifiée parmi les 163 espèces présentes; concernant la faune cet impact est jugé « faible à modéré » notamment du fait de l’improbabilité de frayères (aires de reproduction des poissons) à l’endroit du rejet dans la seine des effluents pollués générés par le traitement de l’eau. Bref rien de nature à casser 3 pattes à un canard.
  • Si l’on s’attache aux illustrations du dossiers, l’impression est encore plus idyllique: rien que des paysages champêtres , des voiries arborées qui retrouveront leur quiétude verdoyante sitôt les travaux achevés; des bâtiments à l’insertion paysagère soignée, permettant de « conserver le caractère confidentiel du lieu  » (sic) « en n’exposant pas le process au premier plan » (resic).
  • Décidément, donc, il faut avoir l’esprit singulièrement rétrograde et une sacrée dose de mauvaise fois pour critiquer un projet aussi vertueux, attendu impatiemment par tous les usagers.

Problème, à notre époque marquée par un scepticisme généralisé à l’égard des déclarations de la classe politique et de la technocratie mobilisée pour imposer ses grands projets inutiles, les gens ne se contentent plus des plaquettes officielles de promotion de ces projets; ils préfèrent juger par eux-même. Par exemple, en allant vérifier sur le terrain si les pratiques observées accréditent les discours tenus.

Dans ce cas, le plus simple c’est d’aller faire un tour à l’usine actuelle d’Arvigny gérée par Véolia pour le compte du Sédif. Par précaution, pour retrouver facilement l’endroit , on s’est muni d’une photo aérienne du site verdoyant de l’usine, sise au 13 rue de l’industrie dans la zone d’activité de Savigny

Première surprise, arrivé au n°17, impossible d’aller plus loin, la rue est barrée, on peut même dire très mal barrée

Le coté obscure de Savigny-le-temple

Ne nous laissons pas rebuter par le décor bucolique qui nous accueille, poussons jusqu’à la barrière; celle-ci nous nous informe que nous sommes sous vidéo-surveillance, si l’envie nous venait de poursuivre notre chemin.

Mais si l’accès à l’usine par son adresse officielle est aussi rebutant, c’est assurément qu’une autre entrée est désormais ouverte, objet de tous les soins des gestionnaires; allons voir du coté nord pour la retrouver. Contournons donc les buses en béton et escaladons la modeste butte qui nous en ouvre la voie.

Le laboratoire des projets environnementaux du Sedif et de Veolia

Nous arrivons alors à une aire d’expérimentation d’aménagements paysagers qui témoignent de la passion des dirigeants du Sedif et de Veolia pour la nature: un avant-goût du futur projet? Éblouis par la créativité visionnaire des paysagistes de Veolia, nous hésitons à faire notre choix entre un amoncellement de ferraille, un dôme de pneus usagers de camions et voiture, et une cascade de déchets de chantier de démolition….En tout cas, le charme opère: jamais nous ne nous sommes sentis pareillement en osmose avec la nature: qui aurait imaginé une telle oasis de biodiversité au coeur de la ville nouvelle de Savigny-le-temple?

Mais, bon, assez rêvé, il faut revenir à la réalité. La nouvelle entrée de l’usine est introuvable, c’est donc bien la grille située entre gravats et blocs de bétons qui marque cette entrée. Et en effet, un panneau nous confirme que nous sommes bien chez le SEDIF et Veolia, engagés, avec leur programme « bi’eau diversité », pour la biodiversité et un avenir durable . Mais ça, au terme de notre visite, nous avions déjà acquis la conviction…. Quel gâchis de voir de telles bonnes volontés bridées par une enquète publique, des paperasseries interminables! Vivement que des opérateurs aussi sincèrement investis au bénéfice de notre cadre de vie aient enfin les coudées franches pour reformater notre région et notre Seine avec leur projet!